Présentation

Accueil > N'Dali > Présentation

La commune de N’Dali est située au centre du département du BORGOU, entre 2° et 2° 40’’ de longitude Est et; 9° et 10° de latitude Nord. Elle est limitée au Sud par les communes de Parakou et de Tchaourou, au Nord par Bembèrèkè et Sinendé, à l’Ouest par Djougou et Péhunco et à l’Est par Nikki et Pèrèrè. Elle couvre une superficie de 3748 km² représentant 14,50% de la superficie du département et 03,27% de la superficie totale du Bénin. N’Dali centre, chef-lieu de la commune, est situé à environ 56 km de Parakou.

La population de la commune de N’dali s’établit selon les données du RGPH4 de 2013 à 114.659 habitants contre 67.379 en 2002 et 45334 en 1992. Le taux d’accroissement de la population est de 71,10% en 2012 sur une période de 10 ans soit en moyenne 7,11% d’accroissement par an ; contre 48,62% en 2002 soit en moyenne 4,86 % d’accroissement par an. En 2013, les habitants par arrondissement se présentent comme suit : habitants à N’Dali centre, habitants à Bori, habitants à Ouénou, habitants à Sirarou et habitants à Gbégourou.

CLIMAT

Le climat de la commune de N’Dali est du type continental soudano guinéen caractérisé par une saison pluvieuse (avril à octobre) et une saison sèche (novembre à mars) avec l’harmattan qui souffle de novembre à février.

La pluviométrie moyenne varie entre 1100 mm et 1200 mm pouvant chuter jusqu’à 900 mm. C’est un climat très favorable à l’agriculture et à l’élevage.

VÉGÉTATION ET FAUNE

La végétation est du type savane boisée. Toutefois, on y rencontre une forêt classée de l’Ouémé supérieur à N’Dali. La végétation offre aux animaux du fourrage très varié qui est d’une richesse médicinale exploitable. Les forêts classées de l’Ouémé Supérieur et de N’Dali disposent d’une faune variée et diversifiée mais malheureusement soumise à un braconnage excessif. Toutefois, on note la présence des grands mammifères comme les Bubales, les Cobs, les Buffles, les Céphalophes, les Ourébis, les potamochères, les primates (cynocéphales et les patasses). Au niveau de la faune aquatique, d’importants troupeaux d’hippopotames sont observés dans le fleuve Ouémé.

RELIEF ET RESEAU HYDROGRAPHIQUE

Comparé au relief de la partie méridionale du Bénin, celui de la commune de N’Dali est accidenté avec une hauteur variant entre 0 et 400 mètres. La carte 2 ci-dessous présente le relief de la commune. La partie ouest de la N’Dali est traversée par une bande d’élévation de collines dans les régions de Tèmé et Kori.

Le réseau hydrographique est caractérisé par deux affluents du fleuve Ouémé (OKPARA et APRO). La commune regorge également de nombreux petits cours d’eau très favorables à la pêche mais sous exploités jusqu’à ce jour.

ARTISANAT, TOURISME ET HÔTELLERIE

Le secteur de l’artisanat a connu une structuration très récente. En effet, grâce au Bureau d’Appui aux Artisans (BAA), le collectif des artisans de la commune a été installé. Ce collectif regroupe toutes les associations d’artisans qui bénéficient des renforcements de capacités leur permettant d’être des interlocuteurs crédibles des autorités communales dans la recherche de solutions aux problèmes liés à leur corporation. Ainsi, l’artisanat participe-t-il à la réalisation des objectifs de développement social dans la mesure où il contribue à la réduction du chômage, prévient les méfaits de l’exode rural et participe dans une certaine mesure à la pérennisation des valeurs culturelles traditionnelles.

Quant au tourisme, la commune de N’Dali dispose des potentialités peu exploitées. Les informations fournies par les services compétents indiquent l'absence d'une politique de promotion du tourisme dans la commune. Toutefois, la forêt classée de l’Ouémé supérieur et celle de N’Dali sont des potentialités touristiques à valoriser pour contribuer au développement de la commune. Plusieurs sites touristiques existent et pourraient être aménagés. Il s’agit de :
Sounon Souroumani de Marégourou, les marres fétiches Kobi de Ouénou et Tamarou, bio boko de Bouyérou qui abrite la lutte traditionnelle annuelle, la forêt fétiche nonisson de N’Dali, bona mêna, lieu où était exterminés les enfants dits ‘’sorciers’’, yô darou à N’Dali, lieu de disparition tragique d’un cavalier avec son cheval en temps de guerre, kèri à N’Dali, lieu fétiche, le site touristique de Tamarou, sinanwinrayérou à N’Dali, dari kpérou à N’Dali, lémanou à N’Dali, Gnonnnin worou à N’Dali, site du créateur de N’Dali.

L’hôtellerie n’est pas du tout développée dans la commune. Le seul et unique centre est celui des religieux.

Découvrez les communes

Sinende Bembereke Kalale Nikki Perere N'Dali Parakou Tchaourou